journées "1, 2, 3 ... Codons !" et défi R2T2 Américaraibe

Le 24 et le 25 janvier 2017 l’école supérieure du professorat et de l’éducation (ÉSPÉ) de Martinique propose les journées  « 1, 2, 3 … Codons ».  Nous proposerons  dans ce cadre deux temps forts :

  1. Le 24/01/2017 : un défi hors norme de programmation créative et robotique éducative baptisé défi R2T2 AmeriCAraibe. Seize  équipes d’enfants de 8 à 14 ans de la zone Caraïbe et Amérique mettront leurs compétences informatiques en commun pour résoudre une tâche inspirée de la robotique spatiale. 
  2. Le 25 janvier une matinée d’étude. Des conférences animées  par des enseignants chercheurs spécialistes de ces domaines.  La thématique principale sera  « l’apprentissage avec la robotique » : c’est-à-dire l’utilisation de la robotique pour acquérir des compétences dans une discipline spécifique et des compétences transversales (résolution de problèmes, etc.).

Le cadre :

La publication du BO spécial du 26/11/2015 officialise l’introduction des sciences informatiques à l’école du cycle 2 au cycle 4 depuis septembre 2016. L’équipe numérique de l’ESPE de Martinique porte le projet ECAR (Expérimentation Code Algorithmique Robotique). Il vise la mise en place de dispositifs de formation des usagers concernés par la réforme, ainsi que l’impulsion et l’accompagnement d’initiatives de terrain portées par des équipes éducatives, validées scientifiquement. Nous avons mis en place dans ce cadre, un évènement fédérateur pour rythmer la transition et donner de la visibilité aux actions : les journées « 1, 2, 3… Codons ». L’an dernier, nous avions ainsi accueilli une centaine d’élèves de Martinique. Les étudiants et stagiaires de l’ESPE de Martinique leur ont permis de découvrir la programmation créative et la robotique pédagogique à travers un défi ancré dans un évènement culturel fort, le carnaval. Cette action a été relayée au niveau national dans le cadre du colloque robotique annuel organisé par l’INRIA.

 

Scénario du défi :

« Nous sommes en 2032. Une météorite a endommagé une station d'approvisionnement d'énergie sur Mars. Nous devons évaluer les dégâts et remettre en marche le générateur principal. Nous avons 16 robots sur Mars, aux entrées de la station. Chaque robot peut être contrôlé par une équipe d'ingénieurs et de spécialistes depuis la terre. Leur objectif : utiliser leurs compétences informatiques pour programmer, des robots chargés de réparer le générateur de la base martienne R45 ».

Une coopération multidimensionnelle et transversale  

Pilotée par l’ÉSPÉ de Martinique en collaboration avec le centre de recherches Inria de Bordeaux et l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), cette mission collaborative internationale impliquera 16 équipes de la zone et Amérique (Canada, Mexique, Guyane, Sainte-Lucie et Martinique, etc.). Chaque équipe, composée de 5 à 6 jeunes de 8 à 14 ans manœuvrera à distance un robot dans une station spatiale « sur la planète Mars » pour en réparer le générateur. Une maquette de la station de 4mx4m sera installée dans une grande salle de l’école polytechnique fédérale de Lausanne. Tous les robots, pilotés par les élèves devront mener à bien leur mission pour réussir ce défi collaboratif. Les 16 équipes communiqueront en français (grâce à l’implication de professeurs de français dans les pays non-francophones) pour harmoniser leurs actions, chaque équipe aura un enfant dédié à cette fonction de communication. 

En savoir plus sur R2T2 :